Dune, tome 1 partie 2 de Frank Herbert – chronique


Editeur : Pocket

Date de publication : 2001

Pages : 409

Sur Dune, la planète des sables, germe l’épice qui donne longévité et prescience. A cause de l’épice, tout l’empire galactique du Padishah Shaddam IV tourne autour de Dune, âprement convoitée par les nobles maisons du Landsraad et la Guilde des Navigateurs.
Leto Atreides, Duc et Cousin de l’Empereur, a reçu Dune en fief. Pour peu de temps. En 10191, il meurt assassiné. Mais son fils Paul, avec sa mère, trouve asile dans les repaires du peuple Fremen, indompté, invaincu, la lie de Dune pour certains, le sel de la terre pour d’autres. Paul grandit dans le désert et forge l’arme de sa vengeance.
Mais ne va-t-il pas dépasser son but, lancer les légions Fremen en une effroyable croisade ? Il a, dit-on, le pouvoir de connaître l’avenir. Aura-t-il celui de l’éviter ?

Les personnages :

  • Paul, fils du défint Duc Leto de la maison des Atréides
  • Jessica, mère de Paul, Bene Gesserit
  • Chani, fremen qui deviendra la compagne de Paul
  • Stilgar, chef fremen

Le contexte :

Le Duc Leto ayant été abattu, les Harkonnens ont repris le contrôle de la planète Dune. Ce qu’ils ne savant pas c’est que le jeune duc Paul et sa mère, qui se sont enfuient dans le désert, sont vivants. Ces derniers sont recueillis par les Fremens, des guerriers du désert qui ne vont pas tarder à reconnaître les extraordinaires qualités de Paul -Muad’Dib.

Mon avis

J’ai retrouvé avec bonheur l’écriture de Franck Herbert qui est vraiment très agréable et très fluide. Malgré la présence de nombreux détails, l’écriture n’est pas lourde et les descriptions ne s’éternisent pas. Connaissant plus ou moins déjà la fin qui est presque annoncée au terme du premier tome, j’étais cependant curieuse de découvrir comment Paul allait se débrouiller parmi les Fremens et comment il allait atteindre son but et je n’ai pas été déçue. Ce monde où évoluent les Bene Gesserit et les Fremens est étrange mais il a quelque chose de commun. La vie des Fremens ressemble certainement beaucoup à la vie des habitants du désert sur notre planète, c’est donc très intéressant de lire les détails et les réactions. J’ai beaucoup aimé le livre même si je trouve que la fin est un peu trop facile.

Et vous qu’en avez vous pensé ?

bigchallenge2013

Rêve de fer de Norman Spinrad – chronique


Éditeur : Folio SF

Année : 1972

Pages : 382

Format : Broché

Et si, écoeuré par la défaite allemande en 1918, Adolf Hitler avait émigré aux Etats-Unis ? S’il s’était découvert une vocation d’écrivain de science-fiction ? S’il avait rêvé de devenir le maître du monde et s’était inspiré de ses fantasmes racistes et belliqueux pour écrire Le seigneur du Svastika, un roman couronné par de prestigieux prix littéraires ?

Etonnante uchronie et terrifiante parodie, Rêve de fer est une dénonciation sans appel et sans ambiguïté du nazisme.

Contexte :

Il y a longtemps, « les anciens » ont découvert la bombe atomique et se sont battus avec contaminant une grande partie de la terre et des hommes. De nombreuses années plus tard subsiste dans une coin de la terre, nommé Heldon, une poignée d’hommes du pur génome humain, c’est-à-dire grands et blonds. Le reste du monde est divisé en deux parties : le Zind où règnent les Dominateurs et le reste du monde où vit une population hétéroclite de mutants. Un jour, Féric, un pruhomme dont la famille a été obligée de quitter Heldon et de vivre parmi les mutants, revient en sa patrie et découvre avec horreur que des dominateurs se sont infiltrés dans le gouvernement . N’écoutant que son courage patriotique, Féric entreprend de nettoyer Heldon des humains non purs.

Personnages :

  • Féric : un purhomme qui devient le chef de Heldon
  • Best : premier sergent de Féric, très dévoué à la cause du Svastika.
  • Remler : inventeur de la solution finale et de toutes les avancées génétiques
  • Waffing : général en chef des armées
  • Dominateurs : une race de personnes qui sont capables de contrôler l’esprit des gens et de leur faire faire ce qu’ils souhaitent.
  • mutants : toutes les créatures qui ont été crées après les bombes atomiques ou « feu des anciens » et qui ne devraient pas vivre selon Féric.

Mon avis

Le livre est assez déstabilisant et en même temps on a envie de lire la suite pour voir jusqu’où le folie de l’auteur va aller. Le livre met mal à l’aise parce qu’on retrouve tous les éléments du nazisme : la croix gammée, la solution finale, le fanatisme… En même temps, on se rend compte que l’esprit de l’auteur est très organisé dans sa folie, vu la manière dont le héros organise ses rassemblements, c’en est même admirable. On est en même temps fasciné par la manière dont Féric conduit le peuple Helder à travers les différentes étapes pour reconquérir le monde et horrifié par ses manières.

Je recommande la lecture de ce livre qui est une dénonciation du nazisme et en même temps je ne le recommande pas parce qu’il met vraiment mal à l’aise et qu’on se rend compte que l’embrigadement est vraiment facile. Ce livre me fait penser à un film : La vague qui traite du nazisme et montre à une classe de collège comment le totalitarisme pourrait revenir, je le recommande vivement.

Hunger Games t.01 – chronique


 J’ai lu le tome 1 de Hunger Games dans le cadre du Big Challenge Livraddict 2013.

J’avais vu le film avant donc l’histoire ne m’était pas totalement inconnue, cependant j’ai découvert beaucoup de choses dans le livre.

Je comprends maintenant pourquoi j’ai trouvé que le film comportait de nombreuses longueurs, il est difficile de retranscrire les pensées dans un film à moins de faire intervenir une voie off, autrement dire comme le livre est essentiellement basé sur les pensées de Katniss, c’est compréhensible.

Contexte :

Le monde est gouverné par une force qui réside au Capitole.

La population est regroupée en 12 districts qui ont chacun une fonction spécifique (ex : mine, agriculture…).

Pour contrôler la population et éviter toute rébellion, des jeux sont organisés chaque année.

Un jeune garçon et une jeune fille de chaque district est envoyé dans une arène où ils devront se battre à mort jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un.

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé le livre, la lecture est facile (même en anglais), le livre se lit rapidement (si on ne lit pas 3 pages comme moi avant de se coucher).

On découvre beaucoup de choses sur la personnalité de Katniss, l’héroïne du livre, tout au long de l’histoire car c’est à travers ses yeux que le roman se déroule.

On découvre également les jeux et leurs enjeux notamment « politiques » de ces jeux, comment les participants peuvent ou non survivre longtemps dans l’arène, les tractations pour obtenir des cadeaux…

On découvre notamment comment Katniss est manipulée depuis le début par l’équipe dédiée au district 12 et ceci jusqu’à la fin et comment elle finit par entrer dans le rôle qu’on veut qu’elle joue pour arriver à ses fins.

bigchallenge2013

Hunger Games t.01 de Suzanne Collins


Éditeur : Scholastic

Année : 2011

Pages : 454

Format : Broché

Les Jeux de la Faim ; 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ?
Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des États-Unis, deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l’épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an.
Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé…
Les alliances se font et se défont et Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l antenne. Calcul? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim…

J’ai acheté la trilogie des Hunger Games lors de mon voyage récent en Ecosse, d’abord pour leur couverture, que je trouve magnifique et ensuite parce qu’une de mes amies m’avait conseillé la lecture. les livres sont en anglais mais la lecture est assez facile, on n’est pas obligé de prendre un dictionnaire pour comprendre.

J’avais vu le premier film avant de commencer ma lecture mais pour l’instant, je ne suis pas déçue, le livre apporte quand même plus de renseignements.

En complément, voici le site officiel de Suzanne Collins, l’auteure des Hunger Games.

Blitz t.01 : Black out – chronique


Je me suis inscrite à une lecture commune organisée par Fleur du soleil, sur le forum Livraddict pour ce livre parce que j’avais entendu que c’était un très bon livre de science-fiction. Je n’ai malheureusement pas terminé le livre à temps parce que je n’ai pas réussi à me plonger dedans et surtout je n’ai pas réussi à avancer. Je m’y suis pourtant prise à l’avance mais l’écriture ne m’a pas plu.

Je vous mets quand même les liens vers les chroniques des autres participants à la lecture commune :

Stelphique, Fleurdusoleil, Lou lit là, Reveline, Michou, Mandy88, Avalon, Ptitetrolle, M4tth69, Cesnat, Kirkou300, Tousleslivres, Aveline, Nelly17, CalieS, Lourinki, Lu lai