Le prix à payer de Joseph Fadelle


Le prix à payer
Année : 2001

Pages: 220

Format : broché

Langue : français

Lors de son service militaire, Mohammed, jeune musulman irakien issu d’une grande famille chiite, découvre avec effroi que son voisin de chambrée est chrétien. Une relation paradoxale se noue entre les deux hommes. Mohammed en sortira métamorphosé. Revenu à la vie civile, il n’aura qu’une idée en tête : se convertir au christianisme. Une pure folie ! Pour ses parents et ses proches, c’est impensable. En Islam, le changement de religion est un crime.
Tout est mis en œuvre par son clan pour le faire revenir sur sa décision. Rien n’y fait. Après les intimidations et les coups, viennent la prison et la torture… Mohammed, devenu Joseph par son baptême, vit un calvaire mais ne cède pas. Une fatwa est prononcée contre lui. Ses frères lui tirent dessus, en pleine rue. Grièvement blessé, il s’effondre… Le prix à payer est une histoire vraie.

Contexte :

L’Irak sous Saddam Hussein est la toile de fond de ce livre.

Mon avis :

J’ai commencé le livre en début de semaine, et je trouve qu’il a une amère résonnance avec les événements qui ont secoué la France mercredi 7 janvier. Ce livre est très dur émotionnellement et il tient en émoi tout au long des pages. Je ne savais pas que le changement de religion était puni dans la religion musulmane et cela me révolte, je ne sais pas comment cela se passe dans la religion chrétienne.
J’ai trouvé sur wikipedia que la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée par les Nations unies définit la conversion religieuse comme l’un des droits de l’homme : « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction […] » (article 18). Cette affirmation fait cependant l’objet de controverses, certains groupes interdisant ou restreignant la conversion religieuse.
Renoncer à une religion s’appelle l’apostasie mais dans l’Islam, « les doctrines de la charia, également connues sous le terme de loi islamique, rejettent l’apostat. Les doctrines de la charia, divergent à propos de la mise à mort de l’apostat. Tandis que dans certains pays, certains religieux la considèrent comme une punition définie par certaines juridictions liées à l’islam, dont la peine de mort, d’autres considèrent cette peine comme sujette au débat et étant affaire de gérance politique » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Apostasie#Islam).

Ce livre apprend beaucoup de choses sur les religions, il montre comment les religions peuvent engendrer des conflits, comment elles peuvent briser des familles et des peuples.
Encore combien de temps allons nous laisser les religions se faire la guerre alors que nous pouvons très bien vivre ensemble avec nos croyances respectives…

Publicités