Dancing Lolita de Gudule


Editeur : Bragelonne

Date de publication : 2011

Pages : 129

Type : ebook

Oyez, bonnes gens, le club des petites filles mortes ouvre ses portes. Au menu: sang frais, frissons, peurs bleues et nuits blanches à gogo. Avis aux amateurs ! Car ces gamines, elles en ont, de belles et terribles choses à vous raconter… Des contes modernes, effrayants et bouleversants, où elles se vengent des adultes avec une cruelle innocence. Avec un humour qui arrache le sourire et un style incisif unique en son genre, teinté de poésie et d’émotion. Bienvenue dans l’horreur des contes de fées qui ont mal tourné, au pays des enfances brisées dont les rescapées sont d’autant plus attachantes qu’elles peuvent devenir très, très méchantes…

Mon avis :

Nous sommes en 2036, les chercheurs ont mis au point il y a quelques années un traitement qui permet à qui le souhaite de rajeunir physiquement. Les personnes qui ont recours à ce traitement s’appellent les « juva », ce sont généralement des femmes assez âgées qui souhaitent retrouver une seconde jeunesse. Mais il y a des dérives et certains médicaments déclenchent une dépendance, ce qui entraine des disparitions d’êtres humains qui les consomment jusqu’à redevenir des fœtus. Le cadre est posé, présentons les personnages : Mina une petite fille et Abel un homme d’environ 60 ans. Mina est une petite fille âgée de 12 ans qui subit les assauts de sont beau-père incestueux toutes les nuits jusqu’à ce qu’elle décide de s’enfuir. Abel est un pro-séni, c’est à dire qu’il défend le vieillissement et dénigre les juvas, il cherche désespérément sa mère qui l’a quitté lorsqu’il était enfant. Après avoir découvert dans le journal la mort d’une femme dénommée Jodelle Foster et être parti sur ses traces, Abel va, par hasard croiser la route de Mina qui tente d’échapper à des adultes qui veulent profiter de son innocence…

Cette nouvelle est assez dérangeante car dès le premier chapitre on découvre ce que subit nuit après nuit Mina, puis le lecteur est entrainé à la découverte plus ou moins agréable des dérives du traitement permettant de rajeunir (des bébés avec des bras d’adultes…). Pourtant Gudule, malgré le thème du livre arrive à nous accrocher, à nous donner envie de découvrir la suite, de croire que tout va changer, que le bonheur se trouve au détour de chemin pour les deux protagonistes.

En conclusion, une bonne nouvelle qui se lit très rapidement.

Publicités

Une réflexion sur “Dancing Lolita de Gudule

  1. Pingback: Dark challenge | Les petits plaisirs d'Anaïs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s