L’épouvanteur T.01 de Joseph Delaney


Un nouveau livre du challenge Livraddict.

Editeur : Bayard Jeunesse

Date de publication : 2005

Pages : 275 p

Histoire à ne pas lire tout seul la nuit …

Mon avis

C’est un livre qui se lit très rapidement, qui est écrit gros, qui correspond bien à la tranche d’âge à laquelle il est destiné. Thomas, septième fils d’un septième fils, est destiné à devenir un grand épouvanteur. Les épouvanteurs sont employés pour éloigner les esprits et les sorcières, leur travail est très intéressant mais en contrepartie ils doivent vivre seuls, les autres gens les évitent. Thomas n’a pas le choix, sa famille, notamment sa mère, qui est un peu « magique », place de grands espoirs en lui, il sera un grand épouvanteur.

Le livre est une assez bonne entrée en matière pour une série qui comporte actuellement 8 volumes. Un livre de chevêt qui se lit facilement le soir avant de dormir.

 

Logo Livraddict

Shutter Island de Dennis Lehane


Et encore un livre de la sélection du Big Challenge livraddict.

Editeur : Rivages thriller

Date de publication : 2003

Pages : 287

Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island, se dresse un groupe de bâtiments à l’allure de forteresse. C’est un hôpital psychiatrique. Mais les pensionnaires d’Ashecliffe Hospital ne sont pas des patients ordinaires. Tous souffrent de graves troubles mentaux et ont commis des meutres particulièrement horribles.

Lorsque le ferry assurant la liaison avec le continent aborde ce jour-là, deux hommes en descendant : le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule. Ils sont venus à la demande des autorités de la prison-hôpital car l’ine des patientes, Rachel Solando, manque à l’appel. Il s’agit d’une dangereuse schizophrène qui a tué ses trois enfants dans un moment de crise et demeure convaincie qu’ils sont vivants. Comment a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée à clé de l’extérieur ? Lindice dont disposent Teddy et Chuck est une feuille de papier retrouvée dans la pièce. On peut y lire une succession de chiffres et de lettres sans signofication apparente. Est ce l’oeuvre incohérente d’une maladie mentale ou ce cryptogramme recèle-t-il un message ?

Ce n’est que l’une des nombreuses questions apparemment insolubles auxquelles vont se trouver confrontés les deux policiers. Quel role jouent exactement le Dr Cawley et son inquiétant collègue le docteur Naehring ? A quoi sert exactement le phare qui monte la garde au bout de l’île ? Sur Shutter Island les apparences sont parfois trompeuses et Teddy se persuade vite qu’çon ne lui dit pas toute la vérité.

Un « shocker » c’est ainsi que Dennis Lehane définit sont nouveau roman. Mystère, suspense, angoisse, tous ces ingrédients savamment dosés plongent le lecteur dans un état de fièvre qui culmine aux toutes dernières pages, porteuses d’un extraordinaire rebondissement. On éprouve en effet un choc en découvrant l’ultime vérité, car cette vérité est chargée d’une émotion par laquelle Shutter Island trouve pleinement sons sens et rejoint, en s’ancrant au tragique de la condition humaine, les rives du roman noir.

Après la série Kenzie-Gennaro, après Mystic River, il n’est pas exagéré de dire que Dennis Lehane est au sommet de son art.

Mon avis

L’histoire est bien décrite dans le synopsis. L’intrigue mais un peu de temps à se mettre en place mais elle devient assez vite prenante. Au 2/3 du livre un retournement de situation rend le l’histoire assez alambiquée mais on essaye alors de comprendre comment on a pu se faire duper aussi facilement depuis le début.

Le livre est assez intéressant, d’autant plus que ce n’est pas un genre littéraire que j’ai l’habitude de lire.

Je pense d’ailleurs regarder le film pour voir comment ils ont réussit à retranscrire cette histoire.

 

Logo Livraddict

Si c’est un homme de Primo Levi


Nouveau livre tiré du big challenge livraddict  2012 dont j’ai parlé ici.

Editeur :  Pocket

Date de publication : 2006

Pages : 315

« On est volontiers persuadé d’avoir lu beaucoup de choses à propos de l’holocauste, on est convaincu d’en savoir au moins autant. Et, convenons-en avec une sincérité égale au sentiment de la honte, quelquefois, devant l’accumulation, on a envie de crier grâce. C’est que l’on n’a pas encore entendu Levi analyser la nature complexe de l’état du malheur. Peu l’ont prouvé aussi bien que Levi, qui a l’air de nous retenir par les basques au bord du menaçant oubli : si la litterature n’est pas écrite pour rappeler les morts aux vivants, elle n’est que futilité » Angelo Rinaldi.

 » « Si c’est un homme » occupe une place centrale dans la littérature de témoignages sur l’extermination des Juifs d’Europe et l’univers concentrationnaire. » J.-B. Marongui – « Libération » 

Mon avis

J’avoue que quand j’ai vu « Si c’est un homme » dans la liste du big challenge Livraddict, je l’ai mis de côté en me disant que je ne le lirais pas. Puis je l’ai trouvé dans la bibliothèque de ma mère et je me suis dit après tout pourquoi pas ?

Tout d’abord on ne ressort pas indemne de ce livre même si la façon dont l’histoire est racontée met une certaine distance vis à vis des événements relatés.

Levi a été arrêté en 1944, il a passé environ 1 an dans le camp d’Auschwitz, c’est déjà un exploit en soi, il a eu de la chance, des opportunités de rester en vie lui ont été offertes et il les a acceptées.

Je recommande ce livre car il présente la vie du camp de l’intérieur pendant que le camp était en fonction et surtout la vie du camp quand les allemands l’ont déserté au moment où les russes arrivaient, comment ces hommes ont trouvé assez de ressources pour survivre avant d’être sauvés par les alliés.

 

Logo Livraddict